Changez d'espace Magazine Galerie Factory
Accueil > Factory > Collections > Cruise Night

CollectionCruise Night

Collection capsule de Kristin Bedford
03 novembre - 04 décembre 2021 inclus

La Factory Polka est heureuse de présenter « Cruise Night », une plongée dans l’univers fascinant des « lowriders » signée Kristin Bedford. Pendant cinq ans, la photographe américaine a suivi des adeptes de cette activité issus de la communauté mexicaine de Los Angeles. Loin des clichés, « Cruise Night » nous montre les décors et l’envers du « lowriding ». Une forme d’art à part entière, beaucoup moins triviale qu’il n’y paraît au pays des belles bagnoles et des routes infinies. Le principe général : abaisser au maximum le châssis de son véhicule, monté sur suspensions hydrauliques. Au-delà, les possibilités sont infinies…

Né dans les années 1940, le phénomène a pris peu à peu de l’ampleur au sein de la communauté d’origine mexicaine en Californie, jusqu’à devenir un vecteur d’affirmation. « A Los Angeles, le “lowriding” compte aujourd’hui des dizaines de milliers d’adeptes, qui explorent avec fierté leur culture et leur histoire à travers la personnalisation des voitures. Chaque véhicule est différent et exprime l’identité de son propriétaire. C’est un exutoire, une manière d’être vu et entendu », explique Kristin Bedford.

Peintures clinquantes, motifs extravagants, intérieurs en velours flashy, jantes chromées… D’anciennes Chevrolet et Cadillac achetées pour quelques sous deviennent des toiles vierges, supports parfaits pour l’expression de soi. Car tout l’intérêt de cette customisation n’est pas de pouvoir foncer sur le bitume mais, au contraire, de rouler lentement pour s’exhiber et faire porter sa voix.

Des rassemblements à la nuit tombée pour parader sur les longs boulevards de la Cité des Anges – les fameuses « cruise nights » – aux salons automobiles en passant par les mariages, les enterrements ou encore les « quinceañeras », ces fêtes rituelles pour le quinzième anniversaire des jeunes filles, Kristin Bedford a recueilli, entre 2014 et 2019, le témoignage de nombreux « lowriders ». Les femmes sont de plus en plus nombreuses dans ce monde d’ordinaire masculin. Parmi elle, Mary Saucedo : « J’ai acheté ma première “lowrider” à 16 ans, pour 175 dollars. Une Impala Super Sport de 1962. J’ai tout fait moi-même. Etre dans cette voiture qu’on a peaufinée de ses mains, il n’y a rien de tel. Je flotte dans l’air, je suis au paradis. Et quand je roule avec les fenêtres baissées, c’est comme si Dieu respirait sur moi. »

Signature du livre "Cruise Night" samedi 13 novembre à 16h30.